CAMON

L'un des plus beaux villages de France

Village de caractère

Village enchanteur...

Les Cabanes en pierre sèche

Les Cabanes en pierre sèche commune de camon

L’installation du prieuré, dès le X° siècle, créé la nécessité de cultiver les alentours du village et donc de défricher le maximum de terres sur les collines voisines. Il faut, en effet, nourrir les habitants et les moines, installer de nouveaux paysans, payer les lourdes redevances à l’Abbaye de Lagrasse.

Ces cultures ont demandé, dans les poudingues, beaucoup de travaux d’empierrement, de mise en place des terrasses, des restanques et autres murs de soutènement, de calades (chemins en pente pavés), d’aménagements hydrauliques, captages de sources, encore visibles aujourd’hui.

Les cabanes ont très vite envahi la soulane et l’ombrée. On y range les outils, les semences, les récoltes. Elles permettent de surveiller cultures, d’entretenir les terrasses, de distribuer l’eau équitablement, de se mettre à l’abri. Le tout en évitant les déplacements inutiles et en multipliant les heures de travail.

Le XX° siècle a vu le paysage se transformer inexorablement, à partir de l’abandon de la vigne, provoqué par le phylloxera au début du siècle. L’enfrichement, le taillis, les prairies ont remplacé les champs. Le paysage se ferme, la pluriactivité a fait son apparition et l’élevage, surtout bovin, prend de plus en plus d’importance.

La municipalité a entrepris dès 1998 de redécouvrir une partie de ces constructions et de les restaurer à l’identique. Les chemins ont été ré-ouverts et ces cabanes ont été inscrites sur le cadastre de la commune.

En 2006, un chantier jeune a restauré une partie des murettes des terrasses.

LE SENTIER A THEME

Ces collines sont également proposées à la visite guidée par le biais de l’Office de tourisme car elles cumulent, outre l’aspect historique évident, une randonnée pédestre et la découverte d’une faune et d’une flore très riches. On y trouve encore aujourd’hui une grande variété d’orchidées sauvages (11 sur 52 espèces recensées en France).

LE PANORAMA

Il constitue sur tout le versant de la soulane un balcon sur le village de Camon, la vallée de l’Hers et tout le massif pyrénéen, le pic de Saint Barthélémy, le lac de Montbel, le château de Montségur.

Une table d’orientation permet de localiser ce paysage. L’accès signalé depuis le centre du village : parcours 1 heure aller-retour environ.

Durée de la visite : 2 h 30 – dénivelé 300 m – Prévoir chaussures fermées

Tarif : adulte 5 € - réduit : 4 € Se renseigner après de l’Office de Tourisme.

LE TOUR DE L'EAU

Sur les chemins qui mènent aux cabanes vous découvrirez un sentier que les Camonais appellent le Tour de l’Eau. C’est une balade le long de la rivière qui relie les deux ponts d’un bout à l’autre de Camon. Promenade très agréable, accessible à tous, cette petite marche sur les berges de l’Hers permet d’accéder aux pontons de pêche pour handicapés.

Si vous êtes observateurs, vous pourrez peut-être voir des loutres. Celles-ci ont recolonisées notre rivière ce qui démontre la qualité exceptionnelle des eaux.

Sur 3 sites vous pourrez aussi voir la remise en état de trois éboulements des berges reconstruits avec des méthodes différentes.

Le 1° réalisé avec un mur dit « de charge », c’est le poids des pierres qui fait sa résistance (le long de la Roseraie).

Les deux autres ont fait appel à des techniques plus naturelles : plantation de pieux et entrelacs de branches de saules.